Informatique et Ecologie

ecolo1

Alors que l’écologie devient un enjeu majeur de la société moderne, on nous raconte souvent que grâce à l’informatique, on économise notre planète. Qu’en est-il vraiment?

Les arguments proinformatique sont nombreux. Du genre: lire son journal sur Internet est bien plus écologique que de se le faire livrer chaque jour. Pas si juste. Certains chiffres apparaissent sur le net et semblent démontrer que cette vision salvatrice de l’informatique n’est pas si justifié. En effet, télécharger la version électronique d’un quotidien consomme autant d’électricité que de faire une lessive (source institut IZT). Voilà qui fait réfléchir…

D’autre chiffres sur le sujet:

  • un personnage virtuel de Second Life consomme chaque année autant d’électricité qu’un Brésilien et 10 fois plus qu’un Camerounais,
  • une recherche Google équivaut à l’énergie consommée pendant une heure par une ampoule à économie d’énergie (source : Strato)

Des moteurs de recherche très gourmand

En mars 2009, 9 milliards de recherches ont été effectués rien que aux Etats-Unis sur Google et plus de 14 milliards en cumulant tout les moteurs de recherche. C’est donc la consommation de milliards d’ampoules qui est nécessaire à Google chaque année pour nous répondre. Une telle consommation électrique induite est dû aux énormes datacenters que doivent utiliser les moteurs de recherches pour stocker leurs données.

ecolo11

C’est 14 centrales électriques qui tournent rien que pour fournir de l’électricité à ces datacenters nécessaires pour nos recherches sur Internet. Leur nombre a ainsi doublé entre 2000 et 2005. Le constat est alarmant. Si les technologies n’évoluent pas vers des solutions moins gourmandes en électricité, d’ici 2025, Internet consommera plus d’électricité que toute l’humanité.

La responsabilité des constructeurs

Si l’hébergement de sites Internet est très consommateur, les constructeurs de matériels ont également une forte responsabilité dans la consommation abusive de certains appareils. Les Box qui fleurissent dans de nombreuses habitations consomment énormément: pour une famille française, la consommation moyenne des box et décodeurs TVs est de 143 à 263 kW/heure par an selon les modèles. Si la consommation ne vous parle pas, converti en euros celà revient à une facture EDF allant de 16 à 29 euros par an par foyer.

Rapporté au 65 millions de Français qui sont de plus en plus équipés, il faut actuellement 1,51 milliard de KW/h par an pour alimenter le parc national de boxs. C’est ce que produit un réacteur nucléaire en deux mois et demi. Une grosse centrale pour nos petites boites.

Greenpeace inside

Greenpeace inside

La consommation pose un problème écologique, mais le traitement des dechets informatiques et la construction des ordinateurs en pose un autre. Ainsi Greenpeace a publié un guide vert classant les constructeurs high-techs suivant leurs efforts fournis pour l’écologie.

On constatera entre autre que la marque à la pomme n’est pas si verte que ça. La firme Sony étant pour le moment la « moins pire » avec un score légèrement au-dessus de 5 sur 10 selon les critères de Greenpeace.

Les nouvelles technologies ont donc une part importante à jouer dans ce défi écologique qu’est la survie de cette planète sous la forme dans laquelle nous la connaissons.

D'autre résultats de recherche:

Autres posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>