Bientôt fini les plâtres et résines d’immobilisation grâce aux imprimantes 3D

platre-impression-3d

 

Se casser un os c’est jamais super cool. J’ai passé il y a un an et demi 3 mois avec un plâtre au poignet, je sais de quoi je parle.

On peut pas se laver, on peut pas se gratter et pourtant avec le coton à l’intérieur ça gratte beaucoup, etc… En gros c’est nul.

Un gars de Nouvelle-Zélande qui s’appelle Jake Evill a donc décidé d’utiliser une technique moderne pour améliorer cette situation: les imprimantes 3D.

Il suffit de scanner la partie à recouvrir avec un scanner 3D, et son imprimante 3D génère cette sorte d’exosquelette baptisée Cortex. Pour info, Jake a utilisé une Kinect trafiquée pour faire son scan 3D mais un système plus précis est en cours d’élaboration.

L’avantage est que le Cortex est bien plus léger, très résistant et peut se laver, on peut prendre des douches avec!

Quelques photos du système à la suite.

platre-exosquellete-imprimante-3d

platre-exosquellette-imprimante-3d-1

platre-exosquellette-imprimante-3d-2

platre-exosquellette-imprimante-3d-3

Autres posts:

One thought on “Bientôt fini les plâtres et résines d’immobilisation grâce aux imprimantes 3D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>