Réfléchir consomme-t-il des calories ?

consommation calorique du cerveau

Voilà une question que je me suis posée récemment. Est ce que quand on passe une journée intense à travailler devant son ordinateur sur des problèmes ardus, on consomme autant de calories que lorsque l’on se repose?

Autrement dit, faire l’intellectuel permet-il de bruler beaucoup de calories? Tentative de réponse

Le cerveau comme tout les organes de notre corps consomme de l’énergie. Dans son cas il l’utilise sous des formes variées. Le cerveau étant l’organe le plus complexe de notre corps et recèlant encore de nombreux mystères, il est cependant dur de déterminer si il est ou non un grand consommateur de calories…

20 % de nos dépenses caloriques

Le cerveau représente en moyen 2% du poids corporel (sauf si vous avez un petit cerveau(ca arrive…)) et pourtant il consomme beaucoup d’énergie. Il travaille en continu car lorsque vous dormez, ce sont vos rêves qui l’occupe. Ainsi il consomme près de 20% de l’énergie alimentaire et près de 20% de l’oxygène consommés par notre organisme. Pour plus d’informations sur la consommation en énergie du cerveau: par là

Voilà pour le premier constat: notre cerveau est un grand consommateur d’énergie. On pouvait facilement se douter de celà. Mais revenons à notre problème. Réfléchir consomme-t-il plus d’énergie que dormir?

Que perd-on à réfléchir?

Note: je parle ici de Calories, appelée aussi grande calorie. Une Calorie appelée aussi 1 Cal = 1000 cal = 1kcal.

calorieLe cerveau pour fonctionner consomme donc du glucose et plein d’autres choses. D’après mes recherches (aucune source sérieuse trouvée, donc à prendre avec des pincettes), le cerveau utilise pour fonctionner 64 calories par heure, soit 32 tic-tacs, car un tic-tac, c’est seulement deux calories, mais là je m’égare.

Alors là on est content, sauf que ces 64 calories sont utilisées quelle que soit l’activité: réfléchir, se reposer et même dormir. Muni de cette information, nous allons voir si réfléchir plus permet ou non d’augmenter ce chiffre grâce à une étude comparative.

L’étude canadienne

C’est une équipe de l’université de Laval au Québec qui s’est penché sur notre problème. Pour les besoins de son expérience, le docteur Chaput a choisi un groupe de 15 étudiantes et les a conviées à un exercice intellectuel de 45 minutes: lire et résumer un texte scientifique.

Après cet effort intellectuel, il les a conviés à un buffet, et leur à demander de manger à satiété. Il a renouvellé l’expérience lors d’une autres session, où les étudiantes devaient simplement se relaxer pendant 45 minutes.

Voilà les résultats de cette expérience: lors de la session où elles ont dues réfléchir, les étudiantes ont dépensées en moyenne 3 calories en plus. Il s’agit de la bonne nouvelle, réfléchir leur aurait donc demander  3 calories en plus que de se relaxer.

Maintenant, la mauvaise nouvelle: elles ont dépensées 3 calories en plus en moyenne, mais lors du buffet, elles ont consommées en moyenne 229 calories supplémentaires. Réfléchir augmenterait donc la dépense calorique, mais la compensation de cette dépense serait démesurée.

Extrait de l’étude :

Contrairement à l’activité physique qui favorise l’équilibre entre la dépense d’énergie et la consommation d’aliments, l’activité intellectuelle favoriserait plutôt son dérèglement, constatent les chercheurs. « On ignore quelle est la cause exacte de ce phénomène, mais nous avons deux hypothèses », avance Jean-Philippe Chaput.

La première, d’ordre psychologique, suggère que les participantes considèrent la nourriture comme une récompense bien méritée après un travail exigeant.

La seconde, plus physiologique, propose que le stress occasionné par le travail mental provoque la sécrétion d’une hormone, le cortisol, qui perturbe le métabolisme et induit une instabilité du glucose sanguin. À noter que, à l’opposé des muscles qui utilisent plusieurs types de combustibles, le cerveau roule uniquement au glucose.

D’autres réflexions me viennent:

  • Avaient-elles manger la même chose dans la journée avant les deux sessions?
  • 3 calories en 45 minutes, ça fait quand même pour une journée de 8 heures de travail une dépense de 32 calories. En partant de là, il vous faudra donc réfléchir 130 heures pour éliminer un Big Mac de 520 calories.
  • Comment peut-on faire réfléchir des étudiantes? il aurait fallu prendre des étudiants.
  • Les filles s’est compliqué. Elle ont surement moins manger la 2ème fois car elles étaient complexées d’avoir trop manger la première.

En conclusion, il semblerait donc que réfléchir augmente la dépense calorique, mais que cette augmentation est négligeable et surcompensé. Celà ne remplacera donc jamais une activité sportive, désolé. Cependant le cerveau est si complexe et peu connu, qu’il est pour le moment très difficile de pouvoir donner des réponses précises.

Réfléchir ne semble donc pas être solution pour être svelte et athlétique pour cet été. Vous pouvez me croire, j’y ai beaucoup réfléchi….



D'autre résultats de recherche:

11 thoughts on “Réfléchir consomme-t-il des calories ?

  1. Dodo

    Vous plaisantez j’espère, réfléchir ça consomme !! Rien qu’à voir les étudiants avant et après leurs exams.. certaines perdent jusqu’à 5 kg en 2 mois !!

  2. infopl

    Comme Dodo, j’ai l’impression intuitivment que les calories dépensées par le cerveau dépendent fortement du contexte social, professionnel, personel,etc… de chaque personne. Plutôt que d’étudier le comportement de personne lambda ou Lambda+ comme des étudiants, il serait également intéressant d’observer les dépenses énergétiques de personnalités atypiques comme des politiciens, journalistes, ou homme d’affaire. Les capacités de travail entrainées et dvp réputées parmi ces personnes serait certainement plus enrichissant. Wy Not ?

  3. Lebg

    J’adore la blague contre les femmes 😀

  4. Lambda

    En tant qu’étudiant je peux vous dire que la raison qui nous fait perdre du poids avant les examens est majoritairement le stress. Ceux qui fument fument plus et mangent moins (moins d’argent et surtout moins faim). Le fait que le groupe stresse et mange moins entraine dans une spirale de malnutrition. Sans offense à Dodo, je trouve le commentaire très simpliste.
    Puis ne pas oublier aussi que les étudiantes perdent du poids avant l’été comme beaucoup de femmes et que les dates correspondent souvent.

    Il y en a qui prennent du poids quand elles stressent mais si ou vous fait remarquer les maigres vous ne voyez plus les grosses… C’est une suggestion à laquelle certaines personnes ont l’air sensibles
    L’article se veut léger je pense, je le prends comme ça.

  5. serviteurdeDieu

    Que la paix soit sur celui qui suit la guidée
    j’ ecrit ce message à l’intention de Ulf et a tous ceux qui ont une soif de science comme lui ou comme infopl. ( franchement des gens qui réfléchissent comme ca sur terre, il n’y en a pas beaucoup et je trouve que c’est une très grande qualité chez un être humain surtout à notre époque où l’esclavage moderne est devenue la clé de l’enrichissement des plus grands pdg du monde je vous laisse un lien je pense que ca va plaire au plus intelligent d entre vous 🙂 http://lavage-de-cerveau.blogspot.fr/)
    ce qui m’a amené ici est une discution avec ma femme dans laquelle on s’est posé la même question. » est ce que le cerveau consomme plus d energie en pleine reflexion »
    et je vous avoue que la petite recherche de ulf nous a était trés utiles.
    Mais en meme temps , il y a une chose qui m’a frappé.
    comment des personnes aussi intelligente que ca, ne se fatigue pas autant pour étudier les signes de l’existence d’un créateur unique qui nous a crée et qui nous ressucitera tous le jour du jugement dernier?
    et la je me dit, il y a vraiment beaucoup de gens qui reflechissent bien, mais pas la ou il faudrait faire autant d’effort de refléxion car le salut de leurs âmes y est en jeu.

    attention certains vont peut etre comprendre de mes propos que les religieux sont contre les sciences mondaines, non au contraire Dieu nous pousse a apprendre de tout, car dans ceci il y a un rapelle pour ceux qui resonne
    je sait pour certain, croire en dieu aujourd’ hui ,c’est soit de la folie, pour d’autre  » c’est une chose personel », pour d’autre encore ca pourait etre une conviction mais rien de plus,et enfin pour trés peu d’humains sur terre, c’est une certitude, mais eux l’ont acquise avec science, recherche, réflexion, et prise tête a ne plus dormir 🙂

    ceci étant dit , les seuls qui seront sauvé le jour de la résuréction, sont ceux qui auront cherché l existence de leur créateur, cru en lui, et qui l auront adoré comme sa Majésté l agrée et non pas ceux qui pensait l adorer de la bonne façon , alors qu ils étaient ignorants.
    Dieu dit  » et Nous (Dieu) avons envoyé dans chaque communauté un messager pour leurs dire « adorez Dieu et écarté vous du taghout (satan, tous ce qui est adoré en dehors de Dieu, etc,…) « (source verset 36, sourate les abeilles)
    je ne vais pas trop vous ennuier bien que ca ne me derange pas d’en dire plus, car j ai tellement chérché la vérité que des infos à ce sujet j’en ai pas mal.
    sur ceci, je vous laisse en esperant que ce petit message atteindra les plus intelligents d entre vous, afin qu ils ne se fasse pas tromper par le grand trompeur( le diable)

  6. Alexis

    Vos chiffres me paraissaient minuscules mais c’est parce que vous confondez calorie ( cal ) et kilocalorie ( kcal )
    Ainsi comme vous le dites, un tic tac fait 2kcal soit 2000 calories.
    Les chiffres sont de suite moins ridicules, faites attention quand même avant de publier.

  7. Ulf

    Il est vrai que en me relisant, l’article est un peu ambigu, mais je parle bien ici de Calorie (aussi appelée grande Calorie et qui s’écrit Cal) et non de calorie

    On a bien ici 1 Cal = 1000 cal = 1 kcal. Merci tout de même pour le commentaire, je vais mettre une note dans l’article pour qu’il gagne en clarté.

  8. Amazigh

    Bonjour,

    Effectivement je confirme qu’il y a une erreur. Tout d’abord l’histoire d’unité, soit mettre Kilocalorie soit une mauscule à Calorie pour être plus juste au niveau des normes.

    Second point cette partie n’est pas bonne :  » 3 calories en 45 minutes, ça fait quand même pour une journée de 8 heures de travail une dépense de 32 calories. En partant de là, il vous faudra donc réfléchir 130 heures pour éliminer un Big Mac de 520 calories.  »

    D’aprés vos écrit plus haut pendant qu’il réfléchis il consomme 3 Calories en plus et non 3 Calories au total, soit 67 Calories en 45 minutes soit 89 Calories par heures. Donc pour bruler un Big Mac de 450 Calories environ ( ou 520 comme vous voulez ) il faudrait pas plus de 5 heures. Je reste tout de même sceptique sur les 3 Calories en plus.

    Bien à vous,

    Amazigh

  9. Vincenzopepperoni

    Bonjour.
    Alors vous ne comprenez pas le mécanisme..
    Alors le corps humain n’est pas une machine dont on lui donne quelque chose et les résultats en retour directement. C’est plusieurs temps….

    En fait ce qui se passe c’est ceci : la réflexion a demandé 3 calories en plus. Mais ce ne sont que les dépenses de réflexion induite juste après. La problème est que l’information n’est pas directement « exploitable » sans un travail de restructuration.
    Donc Il y aura aussi des dépenses caloriques de restructuration du cerveau que le corps prend en compte c’est pour ça que les personnes mangent plus non pour bêtement sur-compenser mais car le cerveau demandera énormément d’énergie au corps pour se restructurer.
    Donc si on part de ce concept il faudrait le faire sur 2 jours :
    Car le cerveau non seulement dépense de l’énergie pour réfléchir ce qui est faible mais en plus dépense énormément d’énergie (la nuit surtout) pour restructurer le cerveau et enregistrer l’information.
    Donc réfléchir demande beaucoup plus de calories que 3 calories. Juste que les mécanismes sont mal compris.
    Exemple le sport lui même : Les dépenses caloriques sont en deux phases : la phase énergétique la phase ou le corps utilise l’énergie pour agir etc. et la phase de réparation pour réparer les muscles et le stress qu’il a reçu.
    Cordialement…

  10. biophy

    Bien dit Vincenzo,
    Le travail de restructuration neuronale en aval est très important durant la phase d’apprentissage. Nous n’avons pas encore de chiffres précis mais on pense qu’ils sont au moins égal en terme d’énergie : c’est à dire le travail de mémorisation ex ante est tout aussi important que celui expost (durant le sommeil notamment)
    Cordialement

  11. It’s much easier to untensdard when you put it that way!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>