Comment faire une bonne poignée de main

Formula for perfect handshake

D’après une étude, 70% des personnes manquent de confiance lorsqu’ils serrent la main à quelqu’un. Et pourtant, la poignée de main, c’est très important, c’est souvent le premier contact entre vous et un recruteur/client/fournisseur/extra terrestre/ zombie mort vivant.

Devant cette situation, la firme Chevrolet a commandité une étude destiné à ses commerciaux pour leur permettre de comprendre comment bien serrer des mains pour pouvoir vendre plus de voitures (sont fort chez Chevrolet). Les résultat de cette étude à la suite.

D’après cette étude, c’est 12 paramètres qui rentreraient en compte lors d’une poignée de main:

  • Le contact visuel (e, évalué de 1 à 5 où 1= pas de contact visuel, 5= contact direct)
  • La salutation verbale (ve, 1= tout à fait appropriée, 5= pas du tout appropriée)
  • Le sourire de Duchenne, “sourire simultané des yeux et de la bouche plus symétrie des deux côtés du visage” dit l’étude (d=non-Duchenne, faux sourire, 5= sourire Duchenne)
  • La “complétude de la poignée de main” (cg, 1= très incomplète, 5= entière)
  • L’humidité (dr, 1=mouillée, 5=séche )
  • La force (s, 1= faible, 5= forte)
  • La position de la main (p, 1= très près de son propre corps, 5= près du corps de l’autre)
  • La vigueur (vi, 1= trop basse, 5= trop forte)
  • La température (t, 1= trop froide, 5= trop chaude)
  • La texture de la main (te, 1= trop rugueuse ou trop lisse, 5= équilibrée)
  • Le contrôle (c, 1= faible, 5=fort)
  • La durée (du, 1= bref, 5= long)

Ces 12 paramètres, il faut les combiner suivant l’équation du docteur Beattie de Manchester:

Formula for perfect handshake

Vous obtiendrez alors PH, la poignée de main parfaite (Perfect Handshake), qui fera tomber à vos pieds tout les gens qui auront décidé de se frotter à votre main.

L’auteur de cet étude, notre cher docteur a également précisé:

“La règle pour les hommes et pour les femmes est la même : main droite, une poignée complète, une pression ferme (mais pas trop), la main positionnée à mi-chemin entre vous et l’autre personne, une paume douce et sèche, environ trois mouvements, une vigueur moyenne, une durée inférieure à deux ou trois secondes, un regard soutenu tout au long de cette poignée et un sourire naturel. Et bien sûr, le tout doit être accompagné d’une parole appropriée.”

D’après cette même étude, on sert en moyenne 15 000 mains dans sa vie et il s’agit d’un vecteur important de la première impression que l’on donne à quelqu’un. Alors vous avez intérêt à répéter pour avoir la classe!

Source: EQDS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>