La révolution industrielle open source est en marche


revolution-industrielle-open-source

Quand on parle d‘open source, on pense souvent à l’informatique et aux logiciels. L’open source pour ceux qui ne savent pas, c’est le fait de rendre de rendre le code source d’un logiciel libre et accessible. Ça permet ainsi à n’importe qui de le modifier, de l’adapter et de savoir comment il fonctionne.

Pour simplifier, l’open source c’est un peu l’opposé du droit d’auteur, on sait tout sur le produit qu’on a et on peu ainsi le modifier et le redistribuer.

Un homme a décidé d’adapter l’idée de l’open source à la création de machines en tout genre. Son idée de départ est simple: disposer d’un kit de machines pour bâtir en toute autonomie les bases d’un village, d’une communauté ou d’une… civilisation! Et là où c’est open source, c’est que toutes ces machines seront libres de droit, permettant à chacun d’obtenir gratuitement les plans pour construire eux-mêmes leurs machines.

Cet homme s’appelle Marcin Jakubowski, il est le fondateur de l’Open Source Ecology et voilà son histoire.

Lire la suite …

Une carte de l’internet mondial

Peur de vous perdre sur Internet? Vous êtes sauvé, car un russe vient de faire une carte de l’internet mondial pour pouvoir s’y retrouver (ou pas).

J’avais déjà posté un lien vers un site représentant l’internet mondial sous forme de carte de métro il y a un certain temps, ce coup ci, c’est sous la forme de sphères multiple qu’on retrouve notre carte. Ca fait un peu pointillisme d’ailleurs.

The Internet Map représente donc les principaux sites du web mondial. Plus la sphère est grande, plus le trafic du site est important. Les internautes surfant d’un site à l’autre créent des liens. Plus les sites ont de liens en commun, et plus ils sont proches l’un de l’autre sur la carte.

Le résultat est assez fun, à noter également la couleur qui détermine la langue principale du site en question.

Ça peut également être pratique si vous cherchez des sites proches de certains sites connus, même si bien sur, seule une partie du web est représentée. Pas de didoune.fr, snif…