Dis moi ce que t’écoutes, je te dirais quoi boire

Voilà un petit site web assez amusant qui a été développé en 24h lors du « HackDay in Boston ».

L’idée de Drinkify est simple, vous écrivez le nom de l’artiste dont vous écouter la musique, et le site vous dira quel cocktail boire en accord avec ce rythme et ce style de musique.

Par exemple, si vous écoutez du Justin Bieber, on vous propose de boire du Red Bull (histoire de devenir un adolescent encore plus surexcité…).

Pour ce faire, le site utilise différentes bases de données:

  • Last.fm pour récupérer les pochette cd des artistes, et la liste des chansons les plus connues de l’artiste
  • The Echo Nest pour avoir une description des artistes et des mots clefs associés aux chansons les plus écoutées (musique rapide, lente, style, …)
  • Une base de données personnelle pour les cocktails.

Franchement rigolo, même si pour les artistes français, on tombe souvent sur la bouteille de vin rouge (que ce soit pour Didier Super ou Johny Halliday…). Il y en a des marrants à essayer comme Slayer, Edith Piaf, Bob Dylan, Chuck Norris ou Black Sabbath.

Statut Facebook

et oui, j'ai pas peur moi

EDIT: Suite à vos commentaires et demandes d’ajout, j’ai rajouté plein de nouvelles sources assez drôle, hésitez pas à allez jeter un oeil. J’ai également essayé de trier ça dans la liste pour mieux voir la liste. En joy 😉

Il faut l’avouer, poster un message sur Facebook avec une source un peu drôle, ça donne tout de suite de la contenance.

J’ai donc crée un petit service qui permet d’afficher des messages sur Facebook avec une source différente de « via BlackBerry, iPhone ou Facebook for Android ».

Si vous voulez tester, c’est en bas que ça se passe. Aucune données ne sont utilisées, et tout passe par Facebook, celà modifie uniquement la source.

Lire la suite …

D'autre résultats de recherche:

Les T-Shirts avec des loups, ça poutre

L'objet du délit

L'objet du délit

Magnifique T-Shirt n’est ce pas? Il fait pourtant l’objet d’un buzz sur le site d’amazon où il est proposé à la vente. La raison? Des petits rigolos ont décidé de le tourner en dérision, du coup, il s’est transformé en phénomène de mode.

« Je découvre chaque jour un peu plus les effets de ce tee-shirt sur la gent féminine. Depuis que j’en suis propriétaire, j’ai réussi à résoudre sept crimes dans ma ville, dont quatres meurtres de sang froid. »

Lire la suite …

D'autre résultats de recherche: