Un bon maire mort, c’est mieux qu’un mauvais vivant

amish

En partant de ce constat, les américains d’une petite ville ont décidé d’élire au poste de maire de la ville un retraité mort quelques mois auparavant.

C’est ainsi que Harry Stonebraker, 69 ans, a été reélu maire quelques semaines après sa mort due à une crise cardiaque. Il a obtenu 90% des voix de cette commune de 723 habitants. Il était un maire populaire ce qui explique que les gens aient décidés de le réelire.

Ce qui s’explique moins c’est que dans un si petit village, l’information de sa mort n’est pas circuler avant le vote… On doit surement beaucoup se parler entre voisins à Winfield, Missouri…

D'autre résultats de recherche:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>