La géolocalisation au service des fleurs

chrysantheme geolocalisation vol

C'est le drame dans le petit village de Mosnes en Indre et Loire. Depuis quelques temps maintenant, des fleurs disparaissent. Que ce soit des fleurs sur des tombes, chez des particuliers ou des gerbes officielles ( 😉 ), les vĂ©gĂ©taux ne sont plus lĂ  oĂč on les a laissĂ©s...

C'est dans ce contexte grave, que le maire de Mosnes (surement fan de la série "Les Experts") prend la décision d'installer un tracker GPS dans un des pots de fleurs du cimetiÚre. L'idée est bonne car quelques jours aprÚs, il reçoit un SMS de son chrysanthÚme, lui indiquant qu'il a quitté la zone du cimetiÚre....

Prévenu, notre maire (un peu geek), se rend sur Internet et via une interface, suit en temps réel le déplacement de son pot de fleur. Il est temps de prévenir la maréchaussée pour aller cueillir le pot ainsi que son voleur.

Dans l'antre du voleur, un habitant d'un village voisin d'une quarantaine d'annĂ©es, pas moins d'une cinquantaine de plantes volĂ©es au cimetiĂšre. Il semblerait que le voleur souffre de ce qui a Ă©tĂ© appelĂ© une "passion irraisonnĂ©e pour les plantes". Il a Ă©tĂ© laissĂ© en libertĂ© et va bientĂŽt ĂȘtre prĂ©sentĂ© devant un procureur.

Il n'empeche que notre maire, bien informé sur les technologies modernes, a réussi à stopper la vague de délit qui secouait sa commune. Tout çà grùce à un systÚme de géolocalisation de 2000 euros. Mais avec 2000 euros, on en achÚte beaucoup des fleurs...

D'autre résultats de recherche:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 


*