De l’origami à l’allemande

L'art de froisser une feuille

L'art de froisser une feuille

Un artiste allemand du nom de Simon Schubert a décidé de revisiter l’origami, art japonais ancestral de pliage de papier. La nouveauté vient dans le fait que l’artiste utilise le pliage pour réaliser un dessin sur une feuille et non une forme.

Pas d’utilisation des 3 dimensions, mais un résultat étonnant.

origami pliage technique

toujours un escalier

Chacune de ses réalisations lui prend en moyenne une semaine de travail et est vendu pour la modique somme de 4300 euros. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’utilise jamais de crayon de papier ou autres ustensiles pour faire les effets d’ombres.

Il s’agit uniquement de pliages.

Oh! Un escalier!

Oh! Un escalier!

Il faut croire que avant d’être artiste, il a du fabriquer des escaliers… ou bien petre architecte. Si c’est pas ça, je comprend pas…

maison en origami

D'autre résultats de recherche:

Autres posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>