Qu’est ce qui nous rend heureux?

Qu’est ce qui nous rend heureux? Où et pourquoi les gens sont-ils le plus heureux? Voilà une série de question à laquelle essaye de répondre le premier rapport mondial sur le bonheur qui vient d’être publiée (en anglais en PDF).

Il s’agit d’un rapport réalisé par le Earth Institute de l’Université de Columbia et commandé par la conférence des Nations Unies sur le bonheur.

Voilà une série de réponses à ces questions.

Basés sur l’échelle de Cantril, les pays où les gens sont le plus heureux sont le Danemark, la Finlande puis la Norvège, avec une moyenne dans l’évaluation de leur vie à 7,6/10.

A l’opposé, les pays les moins heureux sont les pays de l’Afrique sub-saharienne: République centrafricaine, Sierra Leone et Togo qui clos ce classement avec un 3,4/10.

Et la France?

La France se situe d’après ce classement à la 23ème place avec une note d’environ 6,8/10.

Au delà de ce classement géographique, le rapport fournit de nombreuses autres informations intéressantes sur les causes du bonheur et du malheur des gens.

L’argent ne fait pas le bonheur (pas uniquement en tout cas)

Le rapport vient contrecarrer une des croyances populaires selon laquelle « l’argent fait le bonheur ». Même si ce n’est pas complètement faux, il apparaît que l’argent est un facteur de bonheur, mais de loin pas le plus important.

Une fois les besoins de base couverts (sécurité, accès à l’eau potable et à l’électricité, lieu de vie décent), l’argent influence peu sur le bonheur.

Ainsi la liberté personnelle, l’absence de corruption, la santé mentale et physique ou le soutien social apparaissent comme des facteurs bien plus importants dans le niveau de bonheur des gens.

Pour illustrer cette idée, le rapport utilise des exemples concrets. Aux Etats-Unis par exemple, le niveau de vie et de richesse des habitants à augmenter ces 50 dernières années, alors que le niveau de bonheur à lui stagner pendant la même période.

Le Bouthan mise sur le bonheur

Le Bouthan, petit pays d’Asie de 700 000 habitants situé entre l’Inde et la Chine fait office de précurseur dans cette recherche du bonheur.

Ce pays a fait le choix de ne pas utiliser le Produit National Brut (PNB) pour évaluer la richesse de son peuple mais de se baser sur un indice que le gouvernement a crée: le Bonheur National Brut (BNB).

L’objectif du pays n’est donc plus de s’enrichir, mais donc de veiller à ce que le niveau de bonheur des habitants soit le plus haut. Le principal défi a été de définir ce qui rend les gens heureux.

Comment calculer le bonheur des gens?

Au Bouthan, le BNB est basé sur neuf dimensions principales qui contiennent chacun différents indicateurs:

  • Bien-être et psychologie
  • Santé
  • Utilisation du temps
  • Education
  • Diversité culturelle
  • Qualité du gouvernement
  • Vie communautaire
  • Ecologie
  • Conditions de vie
Les 33 indicateurs de bonheur du Bouthan

Voilà qui je trouve fait franchement réfléchir. Dans un pays comme la France, qui se targue d’être la 5ème puissance mondiale (en se basant sur le PIB), on ignore complètement les notions de bonheur des habitants.

A côté de ça, un pays comme le Bouthan avec un PIB 400x plus faible que la France ne se donne pas l’objectif de devenir un pays plus riche, mais de devenir un pays où la vie est plus agréable.

Qui a tort, qui a raison?

Chacun se fera son idée sur ce qui est le plus important dans sa vie: gagner plus d’argent, ou bien être en meilleure santé, passer plus de temps avec sa famille et ses amis, etc,…

Personnellement je crois que mon choix est fait.

A voir

Pour tout les gens que la recherche du bonheur intéresse, je vous conseille:

On y apprend pas mal de choses intéressantes, comme l’influence de l’âge sur le bonheur (on serait le moins heureux entre 40 et 50 ans), du sexe (les femmes seraient en moyenne plus heureuses), de la famille, de l’éducation et de pleins d’autre facteurs.

  • de voir « The Happy Movie » de Roko Belic: un documentaire très intéressant qui explore ce qui rend les gens heureux à travers le monde

Dans ce livre, l’auteur ne cherche pas à nous dire comment être heureux, mais il nous explique ce qui fait que nous avons beaucoup de mal à prédire ce qui nous rendra heureux ou malheureux.

On imagine souvent pendant des années que le jour où on aura ceci ou cela, le jour où on aura une promotion, le jour où on aura nouvelle petite copine, le jour où on aura acheté un appart, on sera plus heureux. Mais en réalité, au moment où cet événement se produit, rien ne change. Le livre explique pourquoi.

Sur ce blog, ce couple donne des conseils pratiques pour mieux vivre au quotidien: « 30 choses à commencer à faire pour vous même », « 12 choses à vous dire à vous même après un échec », …

Un livre rempli de conseils plein de bon sens.

Voilà, il ne vous reste plus qu’à être heureux!

D'autre résultats de recherche:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>